Les canaris que nous rencontrons aujourd’hui en Europe ont tous été obtenus à partir de la souche sauvage (de couleur marbrée brune et verte) capturée aux Îles Canaries. Ces oiseaux traditionnellement apportés par les navigateurs qui faisaient escale dans ces îles constituaient des cadeaux très appréciés. L’histoire de l’élevage du canari débute en 1402: des moines espagnols tentèrent d’élever cet animal en captivité dans les monastères. A l’occasion d’une expédition française aux Iles Canaries, menée par Jean de Béthencourt au quinzième siècle, l’oiseau fut introduit en France et en Italie, puis au reste de l’Europe. En 1709, le premier livre dédié exclusivement aux canaris est écrit par Hervieux de Chanteloup. Depuis, l’élevage et la possession de ce charmant oiseau n’ont fait que de s’étendre. Notons que la coloration jaune paille de nos canaris domestiques est liée à une mutation survenue dans des élevages européens au alentour de 1700. Il fut une époque, l’oiseau prenait la cage et descendait dans la mine avec les “gueules noires” pour y chanter à longueur d’abattage. Qu’il s’interrompe, qu’il défaille, signifiait danger ! Son rôle : détecter la présence de monoxyde de carbone, ennemi invisible et mortel

mineur

mineur 2

marché aux oiseaux

harz ancien

Le canari-mineur que vous évoquez, c’est l’ancêtre du Harz actuel… Le canari de la mine chantait le bec fermé, allant jusqu’à imiter les bruits du fond : les gouttes d’eau qui font « ploc ! » , les coups donnés dans la veine… Lors des concours, à l’heure actuelle, si un canari ouvre le bec en chantant, il est éliminé… Les concours de canaris de chant existent en Lorraine et au moins deux clubs sontspécialisés dans cette catégorie : « Le Chanteur Fidèle » de Freyming-Merlebach qui organise ou participe

régulièrement à des championnats franco-allemands en collaboration avec le club ornithologique de Sankt-Nikolaus (Sarre) et « Le Harzer Lorrain » de Thionville, un club spécialisé lui aussi.

Une cage parmi le matériel d’intervention des sauveteurs : la poignée est une bouteille d’air comprimé pour la survie de l’oiseau-sentinelle